Vous l’avez compris, suite à SymbiOsteo, l’UFEOA a annoncé son souhait de s’investir dans l’organisation de nos formations et donc de notre profession. Nos amis et voisins en humaine, bien que bien plus avancés que nous, semblent vivre des choses similaires.

« La qualité de la formation est un enjeu prioritaire pour notre profession. Il ne sert à rien de bâtir des châteaux en Espagne ou je ne sais quelle organisation ordinale tant que l’offre de formation a l’ostéopathie sera aussi hétérogène en qualité. Notre véritable faiblesse est là. L’accès à l’université et donc à la recherche en découlent. L’ostéopathie française avancera d’un point institutionnel lorsque l’ensemble de son offre de formation aura compris et intégré que former des jeunes à l’ostéopathie ne constitue pas un business comme les autres mais demande engagement, ambition et sincérité, et, dès lors, ne dégage pas des marges financières comparables à d’autres secteurs économiques … L’appât du gain ne peut pas constituer le principal moteur du projet pédagogique d’un établissement de formation à l’ostéopathie. »

Philippe Sterlingot – Président du SFDO (syndicat en ostéopathie humaine)
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Merci de nous laisser un message, nous reviendrons rapidement vers vous.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?